Image Placeholder

Rapport Rencontres BAYONNE 2018


Compte-Rendu des 
Rencontres Musicales

Bayonne 10-17 février 2018

Sommaire :

A – Programme des séances

B – Bilan et recommandations


 

A – PROGRAMME DES SEANCES

Lundi 12 février

J.S. BACH Bist du bei mir Joelle Cuevas, voix
Guilhem Raillard, piano
G. BONONCINI Per la Gloria d’Adorarvi Joelle Cuevas, voix
Guilhem Raillard, piano
J.S. BACH Prélude et fugue Antoine Lepicard, piano
P. VIARDOT Rêverie Michelle Gelbard, voix
Agnes Dubu; voix
Madeleine Chanel, piano
Etudiants du Québec Kyrie des Moines Anne Guillot, voix

Aleth d’Hamonville, voix
Olivier Couteaux, voix
Lucien. Lellouche, voix

C. DEBUSSY Reflets dans l’Eau Guilhem. Raillard, piano
L. v BEETHOVEN Sonate Pathétique, 1er mvt Guilhem Raillard, piano

 

Mardi 13 février

G.F. HAENDEL

 

C ; GLUCK

Lascia ch’io panga

 

Che Furo (Orfeo)

Joelle Cuevas, voix
Guilhem Raillard, piano
B. BRITTEN Mother Comfort Sabine Rinck, voix
Michelle Gelbard, voix
Albina Rodrigo, piano
TOMASI Chanson corse
Cantudi Malinconia
Ginette Barascud, voix
Corine Lodeon ; piano
Mel BONIS Le Ruisseau Ginette Barascud, voix
Agnes Dubu, voix
Corine Lodeon, piano
J. BRAHMS Sonate op 100, 2e mvt, andante vivace Madeleine Chanel, piano
Yves Gonon, violon
J. DOWLAND Clear and Cloudy Michelle Gelbard, voix
Michel Coursac, guitare
A. BRUCKNER Vexilla Regis Claire Malandin, direction
Sabine Rinck, voix
Anne Guillot, voix
Olivier Couteaux, voix
Lucien Lellouche, voix
Annie Bravidat ; piano
C.W. GLUCK Mélodie Antoine Lepicard, piano
Daniel Penicaud, violoncelle
J. BRAHMS Sonate op 120, n°1, 2émvt; andante poco adagio Wendy Sackett, clarinette
M.Claudette Kirpalani, piano
P. HERSANT Les Ephémères, 6 ; 14, 20, 23 et 24 Guilhem Raillard, piano
Joelle Cuevas, récitante, mime

 

Mercredi 14 février

MARIN MARAIS La Folia Daniel Penicaud, violoncelle
Claire Malandin, piano
J.S. BACH Cantate BWV 147 Marc Stoeckel, hautbois d’amour
Catherine Leroy, violoncelle
Alain Pasticier, piano
Agnes Dubu, voix
MICHIO MIYAGI La Mer au Printemps Agnes Barbier, flûte trav
Bertrand Wolf, harpe
P. JUON Miniaturen: Rêverie, Danse Fantastique Cécile. Besnard, piano
Regina Eusey, violon alto
C. MONTEVERDI O Mortillo Claire Malendin, direction
Lucien Lellouche, voix
Olivier Couteaux, voix
M. France Dourthe, voix
Aleth d’Hamonville, voix
Anne Guillot, voix
Annie Bravidat, piano
G.F. HAENDEL Sonate op 13, II andante Monique Lebon, violon
Anna Joanovic, violoncelle
Bertrand Wolf, harpe
G. FAURE Sonate op13, II andante Yves Gonon, violon
Jacques Saintillan, piano
MEL BONIS Suite sur le Style Ancien M. Claudette Kirpalani, piano
Monique Lebon, violon
Agnes Barbier, flute
Marie-José Cloiseau, clarinette

 

Jeudi 15 février

W.A. MOZART La Cidarem la Mano Lucien Lellouche, voix
Maria Voorhut, voix
I. ALBENIZ Malaguena, canzon Chantal Stoeckel, violon
Corine Lodeon, piano
NINO ROTA Sonate en ré Cecile Besnard, piano
Marie José Cloiseau, clarinette
F.J. HAYDN Die Harmonie in der Ehe Sabine Rinck, soprano
Agnès Dubu, voix alto
Olivier Couteaux, ténor
Georges Gelbard, basse
Evelyne Sabourin, piano
C. DEBUSSY Trio en sol Danièle Frigière, violon
Daniel Pénicaud, violoncelle
Cécile Besnard, piano
C. SAINT SAENS Ave Maria Aleth d’Hamonville, voix alto
Pierre Shreiber, violon
Danielle Frigière, violon
Geneviève Brault, violoncelle
J.B. LOEUILLET Duo Lise Stoeckel, flute à bec
Anne Voorhout, flute à bec
F. SCHUBERT Der Gondolfahrer Anne Guillot, voix
Olivier Couteaux, voix
François Pointeau, voix
Lucien Lellouche, voix
Corinne Lodéon, piano
W.A. MOZART Trio des Quilles Wendy Sacket, clarinette
Renhild Herrmann, violon alto
Cécile Besnard, piano

 

Vendredi 16 février

W.A. MOZART Concerto pour Flute et Harpe, andantino Peter Gerretse, flute
Bertrand Wolf, harpe
Andrée Westeels, violon
Reinhild Herrmann, alto
Claire Gonin, violoncelle
J. BRAHMS Geistliches Lied Marie-France Dourthe, voix
Reinhild, Herrmann, alto
Corinne Lodéon, piano
A. PIAZZOLA Café 1930 Maria Voorhout, voix
Michel Coursac, guitare
K. WEILL Youkali Anne Guillot, voix
François Pointeau, violon alto
Reinhild Herrmann, violon
Daniel Penicaud, violoncelle
L. v BEETHOVEN Trio Marie-C. Kirpalani, piano
Francis Crispils, clarinette
Jacky Montiel, violoncelle
F.A. KUMMER Quatuor op 94, andantino Andrée Weestels, violon
Maria Voorhout, alto
Gilles Arnal, flute
Genevieve Brault, violoncelle
NINO ROTA Trio, 3e mvt Cecile Besnard, piano
Jacky Montiel violoncelle
Francis Crispils, clarinette
L. v BEETHOVEN Sonate n°2 Angel Garcia Merino, piano
Jacky Montiel, violoncelle
J. BRAHMS Quatuor op 25, andante con moto Johannes Leonardt, violon
Elizabeth Schmidt, alto
Jacky Mahoudeau; violoncelle
Madeleine Chanel, piano

 

Samedi 17 février, séance de 17h

S. RACHMANINOV Suite pour 2 pianos, Fantaisies:
La nuit de l’Amour, Les Larmes
Elisabeth Musset, piano
Angel Garcia, piano
L. v BEETHOVEN Quatuor, n°8 op 59/2, allegro Johannes Leonhard, violon,
Eduardo Guitierrez, violon
Regina Eusey, alto
Jacques Mahoudeau, viloncelle
R. SCHUMANN Fantasie Stücke Wendy Sackett,, clarinette
Cecile Besnard, piano
J.S. BACH Oratorio de Noel, extrait Michelle Gelbard, voix
Sabine Rinck, voix
Marc Stoeckel, hautbois
Chantal d’Hamonville, cello
Madeleine Chanel, piano
J. BRAHMS Geistliches Wiegenlied Alet d’Hamonville, voix
Jacques Mahoudeau, cello
Madeleine Chanel, piano
V. BELLINI Dolente Immagine Joelle Cuevas, voix
Guillhem Raillard, piano
A. PIAZZOLA Verano Portrait Maria Vorhout, flûte trav.
Ante Solinger? alto
Guilhem Raillard, piano
W.A. MOZART Quatuor flûte te cordes K385 Monique Lebon, violon
Pierre Schreiber, violon
Chantal d’Hamonville, cello
Monique Péresse, flûte trav.

 

Samedi 17 gfévrier, séance de 20h30

G.B. PERGOLESE Stabat Mater Sabine Rinck, voix
Agnes Dubu, voix
François Pionteau, violon alto
Andrée Westeel, violon
Elisabeth Scmidt, violon
Chantal d’Hamonville, celloClaudine Lescène , piano
F. SCHUBERT Trio op 100, 2e mvt, andante con moto Antoine Lepicard, piano
Claire Malandin, violonDaniel Penicaud, celleo
F. DOPPLER Andante et Rondo Peter Gerrestse, flûte
Monique Péresse, flûte
Madeleine Chanel, piano
J. BRAHMS Piano quintet Johannes Leonhard, violon
Eduardo Gutierrez, violon
Regina Eusey, alto
Jean-Pierre Fabre, cello
Angel Garcia, piano
W.A. MOZART Nocturne, Mi Lagnero Tacendo Marie-Françoise Dourthe, voix
Anne Guillot, voix
Georges Gelbard, voix
Madeleine Chanel, piano
R. SCHUMANN Images de Conte de Fées n°3 Wendy Sackett, clarinette
Regina Eusey, alto
Jacques Saintillan, piano
F. SCHUBERT La Pâtre sue le Rocher Claire Malandin, voix
Marie-José Cloiseau, clarinetteAntoine Lepicard, piano
E. CHAUSSON La Chanson Perpetuelle Michelle Gelbard, voix
Yves Gonon, violon
Eduardo Gutierrez, violon
Reinhild Herrmann, alto
Jean-Pierre Fabre, cello
Claudine Lescène, piano

 


B – BILAN ET RECOMMANDATIONS

 

Compte-rendu de la réunion finale du samedi matin

Cette année nous avons pu bénéficier de plus grande latitude d’utilisation du Conservatoire, avec une ouverture continue de 9h à 22h, qui a été unanimement appréciée ; donc plus d’interruption entre midi et 14h.
Nous étions 75 participants à ces Rencontres ; 150 œuvres ont été proposées ou travaillées. Au final, 60 ont été présentées au cours de 7 séances. La plupart des propositions ont pu être satisfaites en dépit d’une forte demande.

Les désistements :

Il est inévitable que des participants soient amenés, pour des raisons diverses, à se désister, parfois au dernier moment, ce qui chamboule le programme des autres partenaires. Les tentatives faites cette année pour recalculer en catastrophe de nouveaux plannings ont induit des interférences dans l’affectation des salles. Si, au vu des plannings, ceux qui les ont préparés peuvent suggérer des partenaires de remplacement, il paraît plus simple qu’ils laissent aux membres des groupes concernés le soin de s’entendre entre eux sur place dans les limites des plages et salles disponibles, ou de choisir de jouer en groupe restreint une œuvre de remplacement dans la plage et la salle initialement affectée.

 

Organisation générale :

Quelques imprévus et improvisations ont marqué le début des rencontres, organisation du buffet d’accueil, répartition des pianos non conforme aux prévisions.

D’une manière générale, il faudrait, comme au Chambon, qu’autour du responsable, une petite équipe se répartisse les différentes tâches : diffusion des listings, accueil et parrainage des nouveaux, préparation et distribution des badges, affichage divers, programmation des auditions, photocopies, salon de thé, pot de fin rencontres, rédaction et diffusion du compte-rendu des Rencontres …et quoi encore !

Il est proposé :

  • que soit établie une « check list » précise et structurée des points à vérifier en début de rencontres et des tâches à accomplir tout au long des rencontres, pour que la charge n’en incombe pas au seul responsable, mais puisse être répartie sur place de façon efficace entre les présents qui acceptent d’en prendre délégation.
  • permanences : que dès le début des rencontres le planning des permanences en salle Ravel puisse être établi entre les personnes qui s’engagent à assurer une plage en salle Ravel, (entre autres, pour assurer la garde des instruments déposés).
  • Logement et repas à la maison diocésaine: qu’une validation des inscriptions pour le logement à la maison diocésaine soit effectuée par les organisateurs des rencontres pour permettre :
    • d’accorder une priorité aux personnes ayant des problèmes de mobilité, un handicap ou des difficultés à porter leur instrument ;
    • d’attribuer un quota prioritaire pour les nouveaux participants qui le souhaitent.
  • autres modes d’hébergement : en établir une liste et la diffuser aux inscrits (studios, appart’hôtels, chambres d’hôtes et hôtels).
  • « Multi-instrumentaux » : mieux faire apparaître leurs différents instruments, pour éviter que les sollicitations ne soient adressées que par rapport au 1° instrument de la liste.

 

Qualité inégale des pianos selon les salles :

  • beaucoup de pianistes souhaiteraient bénéficier à tour de rôle des bons instruments en se déplaçant d’une salle à l’autre. Mais cette option de « faire tourner les groupes » est en antagonisme avec le souci d’éviter les déplacements pour les personnes ayant des problèmes de mobilité, en les affectant en priorité dans les salles du rez de chaussée.
  • pour trouver le plus juste équilibre, la situation doit être réexaminés avant chaque rencontre sur la base d’un repérage plus précis de la qualité des pianos répartis dans les salles et de la prise en compte des personnes ayant des problèmes de mobilité.

 

Horaires des plages de répétition et des auditions :

En raison des horaires du dîner à la maison diocésaine, il n’est pas possible d’envisager des auditions en fin d’après-midi.

D’autre part, parmi ceux qui ne résident pas et ne prennent pas leurs repas à la maison diocésaine, plusieurs déplorent de ne pas pouvoir assister à l’audition en soirée lorsqu’ils souhaitent aller diner au restaurant. Les propositions suivantes ont été faites et semblent approuvées par la majorité des participants :

  • les jours où une audition est prévue, réserver la plage 17h-18h30 à l’audition ;
  • comme cela limiterait les possibilités de répétition à 4 plages de 1h30 par jour, , laisser la souplesse à ceux qui le souhaitent  d’une plage de répétition complémentaire, rendue possible par l’ouverture en continu du conservatoire :
    • soit en début de soirée après 18h30,
    • soit après le dîner de 20h15  à 21h45.
  • le vendredi et le samedi, en fin de rencontres, selon les souhaits d’audition exprimés, consacrer les deux plages de 17h-18h30 et 20h15-21h45 aux auditions.
  • le respect impératif de l’horaire de fermeture du conservatoire pour des raisons de sécurité (tour de toutes les salles par le gardien et enclanchement  de l’alarme avant une heure limite) nous impose d’arrêter les séances à temps pour être tous réellement sortis du conservatoire à 22h.

 

« L’esprit des rencontres » et les dispositions pour intégrer les nouveaux participants :

  • préserver « l’esprit des rencontres » en laissant plus de place à l’improvisation au lieu de chercher à avoir dès le début  un « carnet de bal complet en circuit fermé ».
    • limiter le programme de chacun à un nombre de plages maximum au départ (20 X 1h30 ?)
    • Il faudrait prévoir des tranches horaires « neutres » permettant à des groupes de se former sur place, en plus des groupes déjà constitués bien à l’avance, pour découvrir ou travailler une œuvre non prévue au départ, apportée par un membre.
    • l’introduction de séances « en soirée » offre une souplesse qui permettraient à ceux qui le souhaitent de réserver plusieurs de ces plages à cet effet.
  • constat qu’à plusieurs reprises les sollicitations de nouveaux participants ont reçu peu de réponses et parfois les ont conduit à renoncer à venir.
  • proposition d’un « parrainage » de chaque nouveau participant par un habitué des rencontres qui suppose que la personne référente puisse faire connaissance du nouveau participant pour lui permettre d’approcher des partenaires avec lesquels jouer.
  • se fixer comme principe que chaque habitué des rencontres joue au moins une œuvre intégrant un nouveau participant (pas évident à mettre en oeuvre !).
  • Faire figurer en caractères gras les noms des nouveaux participants dans tous les fichiers et les œuvres qu’ils proposent.

Minutage des Auditions :

  • Malgré les nets progrès cette année grâce aux efforts du plus grand nombre, il y a encore eu des dépassements des temps prévus du fait d’évaluations trop approximatives. Les intervenants doivent s’astreindre à minuter leurs prestations de façon rigoureuse et bien entendu respecter le temps prévu. En arriver à déclencher une sonnerie pour imposer la fin d’un morceau qui dépasse de 2mn le minutage annoncé ne serait-il pas déplorable ?
  • La programmation des œuvres interprétées doit intégrer un laps de temps réaliste pour les changements d’interprètes.
  • Du temps peut être gagné en accélérant la mise en place des groupes sur la scène par une aide à l’installation des pupitres, des chaises, des éclairages. Cela s’est vérifié de façon improvisée sur place, mais cette « régie de plateau » pourrait faire partie de la liste des tâches à organiser et à répartir en début de rencontres.

 

Intervention du conseiller musical :

ll semblerait qu’il ait été peu sollicité cette année à la différence des années précédentes.

  • faut-il encourager encore plus les participants à recourir à ses services ?
  • cette possibilité est-elle suffisamment clairement indiquée dans la présentation du bulletin d’inscription avec les conditions financières de son intervention ?

 

Mieux cerner les motivations et objectifs de chaque groupe pour chaque œuvre :

  • ces motivations et objectifs peuvent être variés sans être contradictoires : avoir le plaisir de déchiffrer, découvrir une œuvre ensemble sans prétention ni souhait de la produire, perfectionner ensemble le travail d’interprétation d’une œuvre préalablement travaillée individuellement pour parvenir à un niveau de qualité musicale permettant de la jouer de façon honorable lors d’une audition…
  • il pourrait être envisagé que lors de l’inscription de chaque œuvre par chaque groupe soit précisé l’objectif visé, au départ selon quelques catégories simples.

 

Hypothese d’une autoévaluation par chacun de son niveau de pratique musicale :

L’introduction d’une grille d’évaluation du type de celle proposée par l’ACMP est évoquée. Chacun serait libre de se situer sur une échelle de compétence, ce qui permettrait une meilleure cohérence lors de la formation des groupes, surtout entre ceux qui ne se connaissent pas encore. Le problème sera abordé lors d’un prochain CA de la FFAMA.

 

 

 

Dans la même catégorie